mot_Initiatiotion Realisation

7. Le découpage des sujets

 

Chaque pièce, se trouvant à l’intérieur du fond de l’oeuvre, sera découpée à l’extérieur du trait de dessin.

Le dessin du fond de l’oeuvre sera découpée, à l’extérieur du trait de dessin.

Chaque élément découpé sera disposé dans une tablette.

Reconstituez, ensuite, le tableau ainsi découpé, « à sec ».



8. La méthode d’ombrage

Chaque pièce découpée, suivant le dessin du tracé des ombres, devra être ensuite ombrée.

Pour cela, il faudra tremper, à l’endroit indiqué, chaque élément désigné dans du sable chauffé à 300 °C.

Chaque bois réagissant différemment, on testera au préalable des échantillons.

9. La préparation d’une cale tendue

Prenez un morceau de contre-plaqué de 15 mm d’épaisseur, et d’une dimension supérieure à votre tableau. Encollez les chants à la colle d’os. Mouillez votre papier kraft marron, à l’aide d’une éponge bien chaude. Apposez le papier sur les chants et tendez à l’aide d’une brosse. Laissez séchez à température ambiante. Votre papier se tendra, comme une peau de tam-tam.

10. L’assemblage du tableau

Mettez un peu de colle chaude sur la cale tendue. Montez votre marqueterie, en commençant par le fond, puis montez chaque élément, pièce par pièce.

Le montage effectué, découpez à l’aide d’un cutter le pourtour de la marqueterie.

Mettez sous presse une douzaine d’heures, afin que la marqueterie se tende bien.

Passé ce délai, préparez un mastic fait de poudre de bois, de colle d’os et d’eau chaude. Remplissez les éventuels joints laissés par le trait de scie. Essuyez ensuite à l’aide d’une éponge humide, puis séchez le tout à l’aide de très fins copeaux de bois, genre sciure de débit.

Mettez de nouveau sous presse et laissez comme cela une douzaine d’heures.

11. Le collage

Mettez un peu de colle blanche sur le support, puis posez la marqueterie, superposez une feuille de papier journal puis un carton pour compenser les différences d’épaisseur des placages. Ajoutez enfin un contre-plaqué de forte épaisseur.

Serrez à l’aide de votre presse, une douzaine d’heures.

page précédente page suivante